VALVULOPATHIE STÉNOSANTE AORTIQUE :
DILATATION AU BALLONNET

Les valvuloplasties in utéro s’adressent à des anomalies valvulaires sténosantes critiques. Le caractère critique de la sténose est difficile à définir in utéro, et justifie une intervention car on estime que l’histoire naturelle de la sténose, que celle-ci concerne l’aorte (le plus souvent) ou l’artère pulmonaire, conduira à une atrophie et à une perte de fonction irréversible du ventricule correspondant.

L’intervention a pour but de dilater la valve sténosée par l’utilisation d’un ballonnet que l’on dirige par cathétérisme jusqu’à la valve affectée. Pour le foetus, cet abord est direct, à travers le ventricule concerné par la sténose valvulaire.

Dans le cas le plus fréquent, celui de l’aorte, le foetus est d’abord endormi et curarisé, puis une aiguille de 17 ou 18 G est dirigée, sous contrôle échographique, à travers la pointe du ventricule gauche jusqu’au départ de l’aorte, l’aiguille, dans ce cas, ne perforant pas la valve. Le cardiologue interventionnel avance alors un cathéter muni du ballon à travers la valve sténosée, toujours sous échoguidage. Ce ballonnet est gonflé à un volume qui dépend du degré de sténose puis dégonflé, la valve n’étant pas forcée. Le résultat est jugé sur la performance hémodynamique dans les jours suivants, puis lors des contrôles effectués jusqu’à la naissance.

CONTACT

YVES VILLE
YVES VILLEObstétrique & Médecine fœtale
JULIEN STIRNEMANN
JULIEN STIRNEMANNObstétrique & Médecine fœtale
GUITI MILANI
GUITI MILANICardiologie interventionnelle
LAURENT SALOMON
LAURENT SALOMONObstétrique et Médecine fœtale

VALVULOPATHIE STÉNOSANTE AORTIQUE : DILATATION

L’ANESTHÉSIE FŒTALE