MEGAVESSIE – OBSTACLE A L’ECOULEMENT DES URINES (LUTO)

La mégavessie est la découverte d’une vessie dilatée chez le fœtus lors d’une échographie anténatale.

La mégavessie peut être secondaire chez le garçon à la présence d’un obstacle à l’écoulement des urines au niveau de l’urètre postérieur, juste sous la vessie. Ces malformations congénitales sont appelées LUTO (Lower Urinary Tract Obstruction).

Il s’agit d’une malformation rare (2 à 3/10.000 naissances vivantes), qui constitue une cause fréquente d’insuffisance rénale chronique chez l’enfant (dégradation du fonctionnement des reins).

CONSÉQUENCES DE L’OBSTRUCTION :

Cet obstacle va retentir sur l’ensemble des voies urinaires :

  • Urètre postérieur : dilatation avec image de « récessus sous-vésical » juste en amont de l’obstacle
  • Vessie : dilatation avec altération du muscle vésical (détrusor) qui doit lutter contre l’obstacle pour assurer la vidange vésicale. Ceci entraine des modifications de la paroi vésicale qui s’épaissit (hypertrophie des fibres musculaires), devient rigide (fibrose) puis crénelée (diverticules).
  • Uretères : L’augmentation de la pression dans la vessie entraîne un reflux secondaire d’urines des uretères jusqu’aux cavités rénales (bassinet et calices) qui se dilatent.
  • Reins : L’augmentation de la pression endommage le développement des reins. Des kystes se forment au niveau du rein dans les formes les plus avancées.

 

CAUSES DE LUTO :

Dans les formes les plus rares et les plus sévères, on observe une atrésie de l’urètre postérieur avec un obstacle complet à l’écoulement d’urines.

Les autres causes, habituellement de meilleur pronostic, sont la valve de l’urètre postérieur (fine membrane obstruant partiellement la lumière de l’urètre postérieur), la sténose urétrale congénitale (rétrécissement localisé de l’urètre), l’urétérocèle (petite dilatation muqueuse de l’uretère obstruant le col vésical, associée à une duplication urinaire).

PRONOSTIC :

Le pronostic à court terme (à la naissance) est lié à l’hypoplasie pulmonaire et à l’altération de la fonction rénale pouvant nécessiter une dialyse précoce (reins artificiels).

Le pronostic à moyen et long terme est lié à la fonction rénale de l’enfant, avec un risque d’insuffisance rénale chronique, et à la fonction vésicale.

CONTACT

JULIEN STIRNEMANN
JULIEN STIRNEMANNObstétrique et Médecine fœtale
YVES VILLE
YVES VILLEObstétrique et Médecine fœtale
ELSA KERMORVANT
ELSA KERMORVANTNéonatologie